Certains opposants du REM reprennent sans méfiance les chiffres de CDPQ-Infra indiquant que peu d’automobilistes prendront le REM

​

Par exemple l’Étude climat sur le REM par Luc Gagnon et Jean-François Lefebvre du groupe Trainsparence reprend les chiffres de l’étude de d’achalandage du REM sans se questionner pourquoi ils sont si bas:

« De plus, le REM ne permet pas d'éliminer un grand nombre d'automobiles sur la route. Nos études et celles de la CDPQ et du BAPE le confirment. » 

« Sur l'antenne Ste-Anne-de-Bellevue, il y aurait 2500 automobilistes qui se convertiraient au REM. » 

« Sur l'antenne Rive-Sud, selon l'étude, il y aurait 2800 automobilistes qui se convertiraient au REM » 

« Ces évaluations de la CDPQ confirment les évaluations du BAPE, à savoir qu'environ 90 % des usagers du REM sont déjà des utilisateurs du transport public. »

​

Ces chiffres provienne entre autre d’une réponse de CDPQ-Infra à une question du BAPE : DQ2.1.1 indiquant que très peu d’automobilistes seront séduit par le REM. La réponse indique seulement des transferts modaux de 

17 155 déplacement automobile de moins par jour soit 4,4 millions par année en utilisant le facteur le conversion annuel de l’étude soit 256 jours d’utilisation du REM par année en moyenne.

Étude d’achalandage basé sur un sondage erroné 

Les études d’achalandage du REM est basé sur un sondage qui est basé sur des données erroné. 

Francis Vailles de La Presse expliquait en novembre 2016 le sondage qui a servi au simulation d’achalandage du REM

« une série de sondages auprès de 3500 résidants situés dans les corridors projetés du futur Réseau électrique métropolitain (REM), soit vers la Rive-Sud, Deux-Montages et l’Ouest-de-l’île, entre autres ».

« Résultat : seulement 16 % ont déclaré qu’ils opteraient pour le REM dans les huit scénarios, tandis que 23 % ont affirmé qu’aucun des huit choix ne répondait à leurs attentes. Pour les 60 % qui restent, le REM a été choisi au moins une fois sur huit ; et autrement dit, leur réponse signifie peut-être ou parfois. »

​

« Le REM leur prendrait environ 6 minutes de plus que l’autobus, tout pris en compte, et quelque 11 minutes de plus que le métro ou le train. Pour les automobilistes, l’écart peut grimper jusqu’à 21 minutes. »

​

On a peu de détails sur ce sondage, mes les chiffres sont surprenants…

11 minutes de plus que la situation actuelle pour les usagers du train ou du métro avec le REM. 

21 minutes de plus que la situation actuelle pour les automobilistes avec le REM. 

​

Il est normale que les résultats du sondage indique si peu de préférence pour le REM avec les pénalités suggéré pour le REM. 

​

Devant des résultats si négatifs, un sondeur aurait normalement réévalué la localisation des personnes sondées. Est-ce pertinent de questionner quelqu’un demeurant à Boucherville s’il prendra le REM, alors que la station de métro Longueuil est plus près? Avec de tel résultats, on peu être certain que la majorité des personnes sondés demeuraient loin d’une station du REM.

​

​

​

La firme Steer Davies Gleave doute que l’achalandage soit si peu élevé

Les études d’achalandage du REM indique un nombre très faible d’usagers pour un métro avec un tel service. Étonnant que si peu d’automobiliste soit séduit par la grande fréquence du REM. La firme Steer Davies Gleave ( SDG ) écrivait une mise en garde en février 2017 dans son étude d’achalandage du REM:

« Le sondage sur les préférences déclarées, qui est l’un des nombreux éléments d’une étude sur l’achalandage, permet de déterminer comment les usagers perçoivent les modes de transport actuels et futurs (comme le REM). Les résultats de ce sondage ne correspondaient pas à notre expérience professionnelle ni aux données recueillies partout dans le monde …»

Le REM beaucoup mieux que le train EXO Deux-Montagnes 

Certains affirment que le REM est un mini métro et que le faible calibre du REM générera des frustrations qui feront abandonner les usagers actuel du train de Deux-Montagne. Ce train offre seulement 25 départs en direction de Montréal (33 départs en incluant les trains de Mascouche qui rejoigne cette ligne à partir de la gare Mont-Royal). 

​

En comparaisons, le REM offrira au minimum de 231 départs par jour selon le contrat soit 7 fois plus de service que le train de Deux-Montagnes.

4 fois plus d’usagers dans un train lourd transformé en train léger

Au Pays-Bas, un train lourd transformé en train léger accueille 4 fois plus d’usagers. que le train lourd qui était en place précédemment. La grande fréquence a permettant les horaires flexible a assurément séduit nombreux automobilistes.

À Sydney, le métro automatique remplacera 30 millions de déplacements automobiles, donc 7 fois plus que lw REM

The project will result in around 30 million fewer car trips annually in 2036.

​

C’est 7 fois plus que ce que prévoit CDPQ-Infra. Étrange que CDPQ-Infra indique si peu de transferts modaux. 

L’ Étude climat sur le REM de Luc Gagnon et Jean-François Lefebvre base toutes leurs analyses sur un trop faible nombre d’automobilistes convertis au REM. S’il avait pris 7 fois plus d’automobiles retiré comme à Sydney, leurs résultats auraient fort différent. Cette étude n’a aucune valeur scientifique.